☑️ EXERCICES CORRIGÉES DE BIOLOGIE ANIMALE S2 PDF TD – SVT / SVI / STU

Biologie Animale S2 PDF snv svt bcg
ADVERTISEMENT

📚Ici vous trouverez tout Travaux Dirigés (TD), Exercices et QCM de Biologie Animale avec corrigés PDF – SVTU et BCG. 1ère année Licence Biologie (Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers)

Vous pouvez télécharger et passer des exercices en ligne avec nous.

Vos commentaires nous font plaisir, n’hésitez pas de nous laisser un 😉


Exercices à Télécharger [PDF]

Exercices corrigés de Biologie Animale pdf semestre 1 à télécharger

TD 1 de Biologie Animale S2

TD 2 de Biologie Animale S2

TD cœur des vertébrés PPT

TD squelette et déplacement PPT


TD de Biologie Animale S2

I. Définitions
Le parasitisme : (para= à côté, sitos= manger) est une association entre des individus d’espèces différentes dans laquelle un de ces individus, appelé parasite, vit aux dépens d’un autre individu appelés hôte ; celui-ci lui fournit un milieu de vie et des éléments nutritifs nécessaires à sa survie. Le parasite cause, lui, des effets néfastes plus ou moins graves à son hôte. Le parasite est ainsi défini comme étant un être vivant animal (ou champignon) qui, pendant une partie ou la totalité de sa vie, dépend d’autres êtres organisés, les hôtes.

Le parasitisme est un mode de vie très répandu :
• Le nombre d’espèces parasites est nettement supérieur à celui des espèces libres même si on exclue les mycètes, les bactéries et les virus.
• Le peuplement parasitaire est très varié. Il est représenté par des espèces de différents embranchements des Protozoaires aux Vertébrés.
• Tous les organismes vivants sont concernés, soit en tant qu’hôte, soit en tant que parasites.
• L’intensité que peut atteindre le peuplement parasitaire sur un hôte déterminé peut être considérable (ex : peuplement parasitaire de l’homme)

II. Les différents types de parasites
1- Biologiquement et morphologiquement, les parasites sont classés en 4 grands groupes :
● Les protozoaires : ils se présentent sous forme asexuée (formes végétatives) ou sexuée, mobiles (pseudopodes, cils, flagelles, membrane ondulante) ou enkystés, intra- ou extracellulaires
Ex : Plasmodium, Entamoeba histolytica…
● Les helminthes ou vers (= plathelminthes, némathelminthes): métazoaires parasites qui se présentent sous formes adultes, larvaires ou d’œufs embryonnés.
Ex : Ascaris, Tænia, douves, Schistosoma…
● Les arthropodes, les mollusques ou les annélides : sont aussi des métazoaires parasites (insectes, arachnides, mollusques et crustacés) ; ils peuvent se présenter sous diverses formes pour leur parasitisme : adultes, œufs et larves.

Les fungi ou micromycètes : ce sont des champignons microscopiques (règne à part entière) qui se présentent sous forme de spores, isolées ou regroupées, ou de filaments libres ou tissulaires.
2- La taille des parasites peut être de l’ordre du micromètre (Leishmania…) ou dépasser 10 mètres (Tænia…).

3- Les parasites ont des localisations préférentielles ; ils peuvent être :

ADVERTISEMENT

  • ectoparasites : en contact direct avec le milieu extérieur
    Ex : les poux (Pediculus humanus)
  • méroparasites : ils occupent les cavités reliées au milieu extérieur
    Ex : Entamoeba histolytica (intestin), Giardia vaginalis (vagin), Tænia (intestin)…
  • endoparasites : vivant dans les milieux fermés en se localisant
  • dans des cavités fermées (appareil circulatoire sanguin (Trypanosoma, Schistosoma,…) ou lymphatiques (Filaires lymphatiques…),
  • dans les tissus (Filaires sous-cutanées…) ou
  • être intracellulaires (= endocellulaires) vivant dans des cellules sanguines, hépatiques, intestinales…

III. Les cycles parasitaires
1- Généralités
Le cycle parasitaire est l’ensemble de transformations que doit subir le parasite pour passer d’une génération à la suivante : on le représente généralement par un cercle.

Ces transformations peuvent se dérouler chez le même hôte, on parle de parasite à un hôte ou parasite monoxène ou chez plusieurs hôtes successifs, le parasites est dit à plusieurs hôtes ou parasite hétéroxène.

L’hôte peut être :

  • hôte définitif (HD), qui héberge la forme adulte du parasite (qui y effectue sa fonction de reproduction) ou
  • hôte intermédiaire (HI), chez lequel le parasite doit séjourner pour subir les transformations qui le rendront infestant. En général, l’hôte intermédiaire abrite les formes immatures (larves) du parasite. Lorsque HI transmet de manière active le parasite, on le qualifie de vecteur (ex : l’anophèle dans le cycle de Plasmodium)

2- Les différents types de cycles
Les différents types de cycles se caractérisent par le nombre d’hôtes nécessaires à un parasite pour qu’il puisse effectuer le passage à la génération suivante. On distingue ainsi :

a. Cycle direct = cycle monoxène où il n’y a pas d’hôte intermédiaire. Il peut être :
● court : le parasite est directement infestant dés sa sortie de l’hôte, sans passage obligatoire dans le milieu extérieur ; la contamination est directe et se fait par ingestion des œufs infestants (Enterobius vermicularis) ou de kystes (Entamoeba hislolytica).
● long : le parasite doit obligatoirement subir une maturation (éclosion des œufs embryonnés, mues des larves) dans le milieu extérieur avant de devenir infestant (Ascaris lumbricoïdes,…)

b. Cycle indirect= cycle hétéroxène : le parasite doit obligatoirement passer par un ou plusieurs hôtes intermédiaires pour devenir infestant (Fasciola hepatica, Dicrocoelium dendriticum, schistosoma, Tænia…)

3- Les modes d’infestation peuvent être :

  • La voie orale : Entamoeba, Ascaris
  • La voie transcutanée
  • La voie aérienne (inhalation)
  • Voie sexuelle : Trichomonas
  • Voie transplacentaire : Toxoplasma
  • Voie sanguine : Plasmodium
  • Greffe d’un organe parasité : Toxoplasma

IV. Les principales maladies parasitaires chez l’homme ou parasitoses humaines
Le passage du parasitisme à la maladie parasitaire dépend de plusieurs facteurs.
Certains sont liés au parasite : virulence, taille, nombre de parasites…d’autres sont liés à l’hôte : état nutritionnel, état immunitaire…
L’homme peut abriter de nombreux parasites. Certains ne causent que des désagréments passagers, d’autres sont responsables d’endémies importantes. Certains se rencontrent partout, d’autres sont limités à une partie de la Planète.

A- L’amibiase ou dysenterie amibienne (vu en cours)
Cette maladie est provoquée par un protozoaire, Entamoeba histolytica, qui affecte 10% de la population humaine (50 000 à 100 000 morts par an). Elle est très répandue dans les zones tropicales.

TD exercices Biologie Animale pdf
TD exercices Biologie Animale pdf
TD exercices Biologie Animale pdf
TD exercices Biologie Animale pdf

Autres TD de S2

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier