☑️ EXAMENS CORRIGÉES DE BIOPHYSIQUE S3 PDF TD – SVI SVT

biophysique pdf
ADVERTISEMENT

📚Ici vous trouverez tout QCM, contrôles et examens de Biophysique S3 avec corrigés PDF – SVTU et BCG. 2ème année Licence Biologie (Sciences de la Vie)

Vous pouvez télécharger et passer des examens en ligne avec nous.

Vos commentaires nous font plaisir, n’hésitez pas de nous laisser un 😉


Examens à Télécharger en PDF

Examens scannés: Examens corrigés de Biophysique s3 pdf semestre 3 à télécharger

Examen biophysique s3 PDF scanné 1

Examen biophysique 2eme année biologie PDF scanné 2

Examen biophysique s3 svi PDF 3

Examen de biophysique s3 PDF 4

Epreuve PDF 5

Epreuve PDF 6


Examen de Biophysique S3 N°1

L’énoncé suivant est commun pour les deux questions 1 et 2.

Il est possible de doser simultanément par spectroscopie UV-Visible le cobalt et le nickel dans une solution aqueuse en se basant sur l’absorption des complexes de ces métaux avec le quinolinol D8. Les coefficients d’absorption molaire (en L.cm-1.mol-1) sont :

  • εCo= 3529 et εNi = 3228 à 365 nm
  • εCo = 428,9 et εNi = 0 à 700 nm

Sachant que la solution indique une absorbance de 0,814 à 365 nm et 0,056 à 700 nm (cellules de 1 cm)

1) La concentration en Cobalt dans la solution est de l’ordre de
A. 1,3 10-4 mol.L-1
B. 15,02 10-2 mol.L-1
C. 2,75 mol.L-1
D. 2 mol.L-1

2) La concentration en Nickel dans la solution est de l’ordre de
A. 1 mol.L-1
B. 3.10-3 mol.L-1
C. 1.1 10-4 mol.L-1
D. 17 10-2 mol.L-1

3) Parmi les techniques d’imagerie médicale suivantes, laquelle nécessite l’injection d’une substance radioactive
A. Radiographie
B. Scintigraphie
C. Imagerie par Résonance magnétique nucléaire (IRM)
D. Tomodensitométrie (TDM)

4) Une augmentation de la conjugaison sur un chromophore va entraîner un effet
A. Hypochrome
B. Hypsochrome
C. Bathochrome
D. Aucune de ces réponses n’est juste

5) A propos de la différence qu’existe entre la phosphorescence est la fluorescence
A. La longueur d’onde du rayonnement émis par fluorescence est toujours inférieure à la longueur d’onde du rayonnement émis par phosphorescence
B. Après une excitation lumineuse, le temps d’émission de la lumière est beaucoup plus important dans le cas de la fluorescence
C. La phosphorescence est consécutive à un échauffement thermique, et la fluorescence est due à une excitation lumineuse
D. Aucune de ces réponses n’est juste

6) Une solution aqueuse à 88,37g/l d’alcool est congelée à 267,87K. Quelle est la masse molaire de l’alcool si la constante cryoscopique molaire de l’eau est de 1,86 C kg mol-1
A. 32.04 g/mol
B. 52.02 g/mol
C. 14.65 g/mol
D. 54.26 g/mol

ADVERTISEMENT

7) Parmi les propositions suivantes concernant la spectrophotométrie UV-visible, quelle est celle qui est fausse ?
A. En solution diluée la relation entre l’absorbance et la concentration est linéaire
B. Pour que la loi de Beer-Lambert soit vérifiée le rayonnement doit être monochromatique
C. Les absorbances de 2 composés présents en solution ne s’additionnent pas
D. Lors d’un dosage, il faut toujours soustraire l’absorbance du blanc

8) Quelle quantité de Na2SO4 (MM = 142 g/mol) doit-on dissoudre dans 500 ml pour avoir une conductivité électrique des cations de l’ordre de 30 µS/cm sachant que ¼ seulement du soluté est dissociée. On donne :Na2SO4 ➙ 2 Na+ + SO4 2-; (1µS = 10-6 Siemens) ; Fa = 96500 C.mol-1. La mobilité des cations est 16.10-8 m2 V-1 s-1
A. 13.8 g
B. 27.6 g
C. 55.18 g
D. 110.36 g

L’énoncé suivant est commun pour les deux questions 9 et 10.

9) Quatre litres de sang contenant 6.25 g/l d’urée sont à épurer. Quel est le volume V0 que nous devrions mettre dans le circuit épurateur pour que le sang ne contienne plus que 0,25 g/l à la fin de la séance de dialyse
A. 25 litres
B. 54 litres
C. 96 litres
D. 80 litres

10) Après 3h 20min d’épuration qui se réalise à travers une membrane dialysante dont la surface totale des pores (de longueur égale à 0,5 mm) est égale à 150 dm2. Le sang ne contient plus que 1.25 g/l d’urée. La constante de diffusion de l’urée est de l’ordre de
A. 0.9.10-10 m2.s-1
B. 1,07.10-11 m2.s-1
C. 2,14.10-11 m2.s-1
D. 1,78.10-10 m2.s-1

12) Lors d’une exposition à des rayonnements électromagnétiques ionisants, la dose absorbée
A. A pour unité le Gray (Gy)
B. A pour unité le Sievert (Sv)
C. A pour unité le Becquerel (Bq)
D. A pour unité la Candela (Cd)

L’énoncé suivant est commun pour les deux questions 13 et 14

13) Pour ioniser un atome d’hydrogène dans le vide, il faut apporter une énergie de l’ordre de 2,2.10-18 J. Quelle est
la longueur d’onde des photons associés à cette énergie. On donne : La constante de Planck h= 6,63.10-34 J.s-1
A. 904.2 nm
B. 400.9 nm
C. 90.4 nm
D. 40.1 nm

14) A quel domaine électromagnétique appartiennent-elle ?
A. Ultraviolet
B. Visible
C. Infrarouge
D. Rayons X

15) Dans un spectrophotomètre, quel dispositif permet de séparer les différentes longueurs d’onde
A. Le miroir semi-réfléchissant
B. Le prisme
C. Le photomultiplicateur
D. Le détecteur

16) À propos des rayonnements et de leur aspect ondulatoire, cochez la proposition fausse
A. Les rayonnements ionisants ont une énergie supérieure à 13,6 eV
B. La lumière est une onde électromagnétique nécessitant un support matériel pour être propagée ou diffusée
C. Les ondes électromagnétiques transportent des paquets d’énergies sous forme des corpuscules élémentaires, immatériels appelés photons
D. L’énergie associée à un photon est en fonction de sa fréquence d’onde

Contrôle de Biophysique S3 N°2

épreuve de Biophysique PDF
contrôle de Biophysique PDF
contrôle de Biophysique PDF
Examens de Biophysique S3 PDF

Autres Examens en Photos

Examens de Biophysique PDF
Examens de Biophysique S3 PDF
Examens de Biophysique S3 PDF

Autres Examens de S3

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier